Bali.lindonesie.net

1€ = 15890

Roupies indonésiennes

Traditions culinaires balinaises

Rares sont les touristes qui goutent à la cuisine balinaise lors de leur séjour, les plats généralement servis dans les restaurants sont, pour la plupart issus de la cuisine indonésienne.

Cela n’empêche que la cuisine indonésienne reste particulièrement simple, le riz, aliment de base, se retrouve dans beaucoup de plats.

Le Nasi Goreng

(Riz frits agrémentés d’oeufs, de légumes et de morceaux de viande) et le Mie Goreng (nouilles sautées agrémentées d’oeufs, de légumes et de morceaux de viande) sont les deux plats de base du peuple indonésiens. Il existe plusieurs autres spécialités qu’il est indispensable de gouter lors d’un voyage à Bali !

Plat typique de la cuisine Balinaise

Plat Balinais ©Casers Jean

Le Bebek Betutu

(canard farci) est un plat de canard farci, cuit à l’étouffée dans une feuille de palmiers pendant 24 heures (au moins). Étant donné le temps de préparation que nécessite ce plat, il faut, bien entendu, le commander un jour à l’avance, mis à part dans certains restaurants comme le « Bebek Bengil » qui comme son nom l’indique est spécialisé dans ce genre de recette. Il se trouve à Ubud.

Le Ayam Betutu

(Poulet farci) est une spécialité balinaise de poulet farci similaire au canard farci Bebek Betutu.

Le Babi Guling

est également une spécialité principalement préparée à Bali, le reste de l’archipel indonésien étant à majorité de confession musulmane. Il s’agit de cochon à la broche, on peu le déguster dans certains warungs (petits restaurants typiques de l’île), sur les marchés et dans certains restaurants dont c’est la spécialité comme le réputé  » Baby Gulling Ibu Oka  » se trouvant également à Ubud.

Le Urad

est une également une spécialité typiquement balinaise, il s’agit d’un plat de noix de coco et de haricots parfumés aux épices.

Le lahar

est une préparation rituelle de l’île, elle est constituée de haché de porc et de légumes liés avec le  sang du porc.

Le Nasi Campur

est un plat de riz blanc accompagné de diverses grillades et de sauces pimentées.

Les satés

sont des brochettes généralement accompagnées de sauce cacahouette (sauce composée essentiellement comme son nom l’indique de cacahuètes). Les satés peuvent être « dagging » (de boeuf) , « Ayam » (de poulet) ou « pelecing » (de poisson).

Les poissons.

Beaucoup de restaurants proposent des plats de poisson, la majorité de ceux-ci se trouvent le long de la plage de Jimbaran. Ils offrent la possibilité de choisir parmi une large variété de poissons et de fruits de mer frais, en permettant aux clients de les choisir selon leurs préférences (taille, poids,…).

Pour les plus occidentaux, il existe de nombreux restaurants proposant de la cuisine occidentalisée telle que des pâtes,des pizzas ou diverses pièces de viande. La plupart de ces restaurants se trouvent dans les endroits les plus touristiques.

Les Boissons.

Bien qu’étant restés fidèles aux diverses boissons traditionnelles indonésiennes, les Balinais sont friands des divers sodas importés d’outre-Atlantique que l’on retrouve à la carte de toutes les sortes de restaurants de l’île.

La plupart des cafés et restaurants proposent également des jus de fruits frais pour un prix dérisoire, entre 4000 et 15000 roupies (= entre 0,40€ et 1,50€) À consommer sans modération !

Il est possible d’acheter de l’eau minérale en bouteille partout sur l’île, la principale marque d’eau est l’« Aqua ». Il est fortement déconseillé de boire ou de se brosser les dents avec de l’eau du robinet ! Si vous n’avez pas d’autre possibilité, préférez de l’eau bouillie ou du thé très chaud.

Les balinais ont gardé un certain goût pour la bière arrivée sur l’île lorsque l’Indonésie était une colonie Hollandaise. Les deux principales marques de bières que l’on trouve sur l’île sont la Bintang (brassé par la multi Bintang indonésia à Jakarta) et la Anker Beer (brassé elle aussi à Jakarta par la Delta Djakarta). Il n’existe qu’une seule bière balinaise la Storm celle-ci est brassée dans le nord de l’île, à Lovina et assez difficile à trouver sur l’île.

Il n’y a que très peu de vignobles à Bali et par conséquent très peu de vin balinais. La majorité des raisins sur l’île sont produits près de Singaraja. Le principal vin s’appelle le « Hatten », vinifié à Sanur,  assez sucré dans sa version rosée et plus sec lorsqu’il s’agit de blanc, mais malheureusement plus difficile à trouver.

L’Arak est un alcool de riz ou de vin de palme distillé et puis mélangé avec du miel et du citron. Il est à la base de nombreux cocktail servi dans les bars « branchés » de l’île, attention cependant à ne pas en abuser, sous peine de douloureux maux de tête.

Les différents modes de restauration.

Les Kaki lima

sont des petites carrioles pousser par des marchands ambulants qui proposent de succulentes spécialités balinaises à prix dérisoire.

Les Warungs

sont les restaurants les plus authentiques de Bali, avant d’être un restaurant, le Warung est le lieu de rendez-vous des Balinais pour boire un café ou prendre un repas à moindre prix. La nourriture servie est souvent excellente même si l’hygiène peut sembler un peu minimaliste aux Occidentaux. Il s’agit souvent d’un petit local présentant quelques tables et quelques chaises. Beaucoup de restaurants se font un peu plus « haut de gamme » malgré qu’ils portent le nom plutôt similaire de « Warung Compter ». Le prix d’un repas dans un Warung se situe entre 20 000 et 40 000 roupies (entre 1,80€ et 2,40 €).

Les restaurants

Il existe toutes sortes de restaurants pour tous les goûts et pour tous les budgets. Il faut compter entre 40 000 et 70 000 roupies (entre 2,85€ et 5 €) pour un repas complet dans un restaurant moyen et un peu plus de 70 000 roupies (un peu plus de 5€) pour un repas dans un restaurant un peu plus chic. Un repas gastronomique coûte quant à lui environ 150 000 roupies soit 11 €.

Et si vous partagiez votre expérience !