Bali.lindonesie.net

1€ = 15513

Roupies indonésiennes

Le Batur, Penelokan et les environs

Penelokan vue sur le lac Batur

Photo de Penelokan et du lac Batur © Philipp Kendal

Le mont Batur est un volcan encore actif situé au centre de l’île. Il est constitué d’une vaste caldeira, dans laquelle de nouveaux cratères ont vu le jour, et qui contient le lac du même nom.

Il y a 30 000 ans le Batur était le point culminant de l‘île de Bali, mais une éruption d’une force extrême à provoquer l’effondrement de son sommet et le mont Batur culmine désormais à 1717 mètres. Encore en activité la dernière éruption date à eu lieu en l’an 2000.

Aujoud’hui le Mont Batur ou Gunung Batur et son lac est désormais la région montagneuse de Bali la plus prisée par les touristes et chaque jour des cars remplis de touristes affluent à Penelokan et dans les villages des environs pour profiter de la vue sur le volcan et le lac ou pour grimper au sommet du volcan à l’aube et profiter du lever du soleil.

La région ayant pourtant assez mauvaise à cause du comportement des guides de montagne et des vendeurs à la sauvette peu sympathiques et insistants.

Penelokan.

Penelokan est le principal village du mont Batur. À une altitude de 1400 mètres Penelokan est le meilleur endroit pour profiter de la vue imprenable sur le lac Batur. Le mot « Penelokan » signifiant d’ailleurs « Lieu où regarder ». La beauté de l’endroit est malheureusement gâchée par les divers droits d’entrer dans la zone du mont Batur et par l’attitude des vendeurs à la sauvette qui dans cette région assez pauvre de l’île sont prêts à tout pour vendre un de leurs souvenirs.

Kedisan.

À 3 kilomètres de Penelokan, Kedisan est un petit village de pêcheur et de fermier. Plusieurs produits y sont cultivés comme des oranges, du mais et des cacahuètes. Avec une hôtellerie de meilleure qualité que dans les villages environnants Kedisan est l’endroit idéal pour séjourner avant de partir à l’ascension du mont Batur.

Trunyan.

Trunyan est un village uniquement accessible par un petit chemin de terre ou par bateau. Il  s’agit de l’un des derniers villages de Bali- Aga (autochtones balinais n’ayant pas subi l’influence des diverses conquêtes javanaises…).
Au milieu de ce village tout à fait surprenant et morbide se trouve un arbre dont on dit qu’il a plus de milles ans autour duquel sont disposé cadavres en décomposition à l’abri des charognards dans des cages en bambou. Au centre du village sont entreposés crânes, fémurs et autres restes humains. Une culture à découvrir…

Et si vous partagiez votre expérience !