Bali.lindonesie.net

1€ = 15511

Roupies indonésiennes

Kuta: Histoire

La plage de Kuta

Photo:chrisstreeter CC BY-ND 2.0

Kuta eu jusque dans les années soixante Kuta une assez mauvaise réputation tout d’abord parce que Kuta fut un haut lieu de l’esclavage à Bali de 17 au 19e siècle, mais aussi parce que pendant de longues années Kuta fut le lieu d’exile des lépreux et des Balinais chassés de leur village pour avoir commis une faute jugée trop importante. Kuta était alors devenu un village de pauvres pécheur et paysan.

Le premier hôtel fut construit en 1936 par Robert Koke et son épouse Louise Garrett deux Américains lui photographe et elle peintre en périple à travers Bali pour faire des photos et de la peinture tombèrent amoureux de Kuta et décidèrent d’y construire le Kuta Beach Hotel un hôtel assez rustique qui fut catégorisé comme étant indigne d’accueillir des occidentaux par les agents de voyages néerlandais. De plus, l’hôtel était assez écarté des lieux touristiques de l’époque qu’étaient Ubud et Denpasar.
Robert Koke, d’origine Hawaïenne fut le premier à importer le surf à Bali, sa planche se trouvant encore sur l’île.

À la suite ce fut au tour d’une autre Américaine, Vannine Walker de construire un second hôtel à Kuta.
Malheureusement, ces deux hôtels furent détruits pendant la guerre avec le Japon en 1942.
En 1955 la compagnie des Indes néerlandaise décida de construire un nouvel hôtel qui fut également appelé Kuta Beach Hotel. Qui demeura pendant près de dix ans le seul hôtel de Kuta ? C’était alors l’époque des hippies et des 3 K (Kaboul, Katemandou et Kuta) qui visitait ces destinations au fils des saisons tout en consommant pétard, LSD et champignon.

La ville de Kuta a commencé à se développer en 1967 , grâce au hippie qui séjournait à Denpasar et venait profiter de la plage de Kuta (ou il n’y avait pas encore d’électricité) durant la journée. À cause de la demande grandissante de commodités à Kuta les Balinais commencèrent ouvrir des de chambre d’hôtes, des warungs et quelques restaurants de poisson.

En 1971, les agences de voyages les loueurs de motos et les hôtels poussèrent comme des champignons et Bali et surtout Kuta acquirent leurs réputations de « destinations de voyage à privilégié » pour les routards européens en route vers l’Australie. Les Australiens désireux de pratiquer le surf à moindre prix fur également attiré par Kuta c’est pourquoi en 1973 Kuta accueillait déjà un peu plus de 10.000 touristes par ans.

Le prix des terrains commença à grimper et les hippies rebutés par les nombreux touristes prirent possession de Legian. En 1977 Legian et Kuta étaient devenues deux grandes stations balnéaires et comptaient près de 2000 chambres. Les hippies se lancèrent dans les offerts et commencèrent à s’associer avec leurs logeurs et à louer des terrains ou paysans balinais pour y construire hôtels, bars et restaurants. D’autres s’investir dans la « balnéarisation » de Semyniak d’autres encore s’installèrent à Ubud. Kuta et Legian alors réservé à une clientèle jeune et peu fortuné commencèrent également à développer une hôtellerie plus haut de gamme. Au début des années 80 les investisseurs contrôlèrent l’essor du tourisme à Kuta et les hôtels luxueux avec piscines comme on les connaît poussèrent, comme des champignons et les restaurants les bars se développèrent et le tourisme de masse fit son apparition.

Bref une station balnéaire initialement destinée à une clientèle de marginaux peu fortunée désormais devenue le lieu le plus branché d’Indonésie.

Et si vous partagiez votre expérience !